Prema

Extraits des Bhaktis sutras de Narada
*

La Bhakti, est la Religion de l’Amour Divin. La Bhakti est un amour intense pour Dieu. En soi, cet Amour Divin est une félicité immortelle. En l’obtenant, un homme devient parfait, immortel et à jamais satisfait. En l’obtenant, un homme ne désire rien d’autre ; il ne s’afflige plus, est libre de la haine ou de la jalousie ; il n’éprouve pas de plaisir dans les vanités de la vie et perd tout désir de gagner quelque chose pour lui-même. Le dévot peut devenir d’abord ivre de félicité. Ensuite, ayant réalisé Cela, il devient inerte et silencieux et ne trouve plus son plaisir qu’en l’Atman.

 

La Bhakti ne peut être utilisée pour satisfaire aucun désir, car elle est elle-même le frein de tous les désirs. 

Le renoncement veut dire la consécration à Dieu de toutes ses activités, qu’elles soient profanes ou sacrées. 

Le renoncement d’un bhakta signifie que son âme toute entière va vers Dieu, il rejette tout ce qui empêche l’amour de Dieu. Une dévotion totale veut dire renoncer à tout autre refuge et prendre refuge en Dieu. Les Ecritures doivent être observées tant que la vie spirituelle de l’individu n’est pas fermement établie en Dieu. Sinon il y a le péril de tomber. Il n’est pas nécessaire de suivre les coutumes et les pratiques sociales quand l’amour pour Dieu devient intense ; mais les actions de la vie telles que manger, boire, etc. ne doivent pas être abandonnées, car elles sont nécessaires pour maintenir le corps en vie.

 

La Bhakti est plus grande que Karma, plus grande que Jnana, plus grande que Râja-yoga. Car la Bhakti est la fin ultime et le but de la vie spirituelle. Toutes les autres voies mènent un homme à sa réalisation. La Bhakti est aussi la plus grande parce que Dieu déteste l’égoïsme et aime l’humilité.

Un homme ne peut plaire à un roi en ne faisant que savoir qui il est et en regardant son palais, ni satisfaire sa faim par la seule connaissance et la vue de la nourriture : de la même manière, un homme ne peut se satisfaire de la Connaissance ou de la perception de Dieu, si l’amour n’est pas venu. Par conséquent, ceux qui veulent transcender toutes limitations et toutes servitudes (naissance, mort, renaissance, toutes les paires d’opposés dans ce monde du relatif), doivent accepter l’Amour suprême comme le But le plus élevé.

 

L’Amour suprême est atteint par l’adoration ininterrompue et constante de Dieu. En entendant dire et en chantant les gloires de Dieu, même lorsque l’on est engagé dans les activités courantes de la vie. Le principal moyen d’obtenir la Bhakti est la grâce d’une grande âme. Il est difficile d’obtenir la grâce d’une grande âme, parce qu’il est difficile de reconnaître une telle âme. Mais si un homme reçoit sa grâce, l’effet est infaillible. C’est par la grâce de Dieu seul qu’un aspirant obtient la grâce d’une grande âme. Il n’y a aucune différence entre Dieu et ses dévots. Recherche par conséquent la grâce d’une grande âme.

 

Qui peut vraiment triompher de maya ? Celui qui abandonne tout attachement, sert les grandes âmes et est libéré du sens du moi et du mien. Celui qui vit dans la solitude, coupe les liens qui l’attachent à ce monde, passe au-delà des trois gunas et dépend du Seigneur même pour sa subsistance. Celui qui abandonne les fruits des actions, renonce à toutes les activités égoïstes et passe au-delà des paires d’opposés. Celui qui renonce même aux rites et aux cérémonies prescrits par les Ecritures et atteint un amour résolu pour Dieu. Un tel homme, en vérité, traverse cette maya et aide les autres à la traverser.

Quiconque s’engage à suivre cette description de l’Amour Divin faite par Narada et a foi en ces enseignements, devient un amoureux de Dieu, atteint la félicité la plus élevée et parvient au But suprême de la vie..

 

 

*

 "Ressentir et découvrir... que tout est Un...
L'être, le Soi, la vie, tout est Un.
Ultimement et fondamentalement, tout est Un.
Alors que sur le plan relatif tout est différent, tout est duel.
Le Moi connait la dualité. 
Le Soi connait l'Unité."
 
(Patrick)